La campagne de publicité de l’AFPC avant le déclenchement des élections cible la salubrité des aliments

Les quelque millions d’automobilistes qui ont emprunté le Gardiner Expressway de Toronto durant la tenue des Jeux panaméricains n’ont pu s’empêcher de voir un panneau d’affichage plutôt surprenant montrant du sang s’écoulant d’une feuille d’érable et portant la mention Vote to Stop the Cuts (Votez pour stopper l’hémorragie). Cette affiche fait partie d’une vaste campagne lancée par notre agent négociateur, l’Alliance de la fonction publique du Canada, dans le but d’attirer l’attention de la population sur les énormes dommages que cause le gouvernement Harper aux services publics. Cette campagne comprend des panneaux d’affichage, des affiches, des annonces à la radio et aussi des messages ciblés sur le Web et les réseaux sociaux. Elle invite les Canadiennes et les Canadiens à voter lors de la prochaine élection fédérale en faveur des candidat(e)s qui s’opposent à d’autres compressions et qui veulent que les services publics fondamentaux soient restaurés. La salubrité des aliments fait partie de la demi-douzaine de thèmes de cette campagne de l’AFPC, les autres portant notamment sur les anciens combattants, la sécurité aux frontières, la recherche et le sauvetage, l’assurance-emploi ou encore la protection de l’environnement. Pour plus de renseignements sur cette vaste campagne publique, y compris la publicité spécifique sur la sécurité des aliments, cliquez...

Le manque de personnel d’inspection menace la saison estivale des BBQ

Un BBQ dans le jardin ou au chalet, voilà l’un des grands plaisirs canadiens qui rejette bien loin les pensées de nos hivers frigides typiques du mois de février ! Toutefois, les amateurs de BBQ en Ontario et un peu partout au pays devraient être sur leur garde du fait que le manque chronique de personnel chargé de l’inspection des aliments pourrait bien avoir de sérieuses répercussions sur la sécurité des aliments et de la volaille qu’ils mettent sur leur gril. Cette situation hautement dangereuse a été révélée lors d’un sondage sur la dotation en personnel, publié par le Syndicat de l’Agriculture à une conférence de presse à Toronto le 28 juillet. Le tout repose sur un rapport sur la situation des services d’inspection par le personnel de première ligne de l’Agence canadienne d’inspection des aliments et le Rapport de l’ACIA sur les plans et priorités pour 2015-2016. Selon le sondage en question, les équipes d’inspection de la région de Toronto fonctionnent fréquemment avec les deux-tiers seulement du nombre requis d’inspecteurs et d’inspectrices de l’abattage. Les régions du centre et du sud-ouest de l’Ontario elles-aussi fonctionnent avec un nombre d’inspecteurs et d’inspectrices inférieur à celui qu’il leur faudrait pour garantir le respect des exigences en matière de sécurité. « En raison de la rapidité avec laquelle on veut procéder à des compressions dans le programme actuel d’inspection de l’abattage, aucune évaluation adéquate du risque qu’entraîne le nouveau programme n’a été entreprise. « Entre-temps, l’Agence laisse l’inspection actuelle de l’abattage se réduire comme une peau de chagrin, refuse de combler les postes vacants et ferme les yeux sur les établissements d’abattage qui fonctionnent...

Amateurs de grillades, danger!

Tous les groupes d’inspections des abattoirs, à Toronto et dans le reste de l’Ontario, travaillent en pénurie de personnel, souvent en dessous des niveaux de dotation minimaux requis pour assurer que les usines de conditionnement de la viande respectent les exigences de salubrité.